Les desservants et curés de la paroisse Saint-Martin d’Acoz

3Joseph ELOY 100

     D’après un registre personnel tenu par Joseph ELOY

  

STASSIN (de 1724 à 1735) – Desservant – Cité vicaire dans deux actes du notaire WARNIER de Gerpinnes en date des 21.6.1733 et 11.9.1738

DELBREUX Jean-Baptiste (de 1738 à 1746) – Directeur de la chapelle – Décédé le 19.10.1746 – Enterré dans le cimetière d’enceinte d’Acoz – Une pierre tombale a été dressée dans le mur extérieur du transept gauche lors de la suppression du cimetière

HUBLET (1807) – Recteur

DELAHAYE (1807) – Paroisse d’attache de Villers-Poterie

GOREZ Donat-Célestin-Joseph (de 1807-1812-26) – Desservant – Né à Gozée – Il fit ses humanités à Thuin, sa philosophie et sa théologie à Liège – Il exerça les fonctions de vicaire, 2 ans à Gozée et à cause des tristes évènements ( ?) qui se passaient alors, il fut confesseur dans la paroisse susdite pendant 4 ans – Il remplit aussi en même temps l’office de chapelain sans charge d’âmes à Joncret, alors dépendance de Gerpinnes où il se trouvait en octobre 1802 – En 1803, il devint curé de Joncret et en 1813, en outre, desservant d’Acoz – En 1827, il devint curé de Cambron-Casteau et en 1828 curé d’Aiseau où il mourut le 3.2.1836

BOURGEOIS (1827) – Desservant

BARDEAU (1828) – Desservant

BARNIER (1828) – Desservant

FAGNOT (1837)

DIJS Robert (de 1838 à 1840)

DARDENNE Joseph (de 1840 à 1852) – Curé – Décédé à Bruxelles le 1.8.1883

LENOIR Jean-Baptiste (de 1853 à 1868) – Curé – Né à Chimay et décédé à Ligne le 27.7.1883

MOUFFE François (de 1864 à 1874) – Curé – Né à Wanfercée-Baulet et décédé à Acoz

LAMBILLOTTE Lucien (de 1874 à 1885) – Curé – Né à Farciennes – Quitta Acoz pour Nimy

Lucien Lambillotte 200

GOREUX Hijs (de 1887 à 1889) – Curé – Né à Wanfercée-Baulet et décédé à Acoz le 7.8.1889

DRUET Eugène (de 1889 à 1914) – Curé – Fusillé par les Allemands à Somzée le 24.8.1914 – Son nom est repris sur le mémorial épiscopal du diocèse de Namur érigé dans la cathédrale Saint-Aubin ; en effet, l’intéressé a été fusillé et otage sur le territoire du diocèse de Namur – Il est inhumé dans le caveau des de DORLODOT (les anciens) sous la tribune de DORLODOT, côté gauche de l’église Saint-Martin

ABBE EUGENE DRUET 200

NASSAUX Xavier (1914) – Desservant provisoire – Né à Chamborgneau (Bouffioulx) le 10.1.1891 – Président du Grand Séminaire de Tournay – Cofondateur du Collège Saint-Pie X –  Ecole primaire à Bouffioulx et humanités à Eeklo – Docteur en Philosophie et Théologie de l’Université grégorienne – Ordonné prêtre à Saint-Jean de Latran le 11.4.1914 – Remplaçant à Acoz et chapelain à Lausprelle

Xavier NASSAUX 200

DUBUISSON Philippe (de 1914 à 1922) – Né à Elouges le 23.12.1874 – Quitta Acoz pour Gilly

DIVERCHAIN (1922)

FLEURQUIN François (de 1923 à 1954) – Né à Mont-Saint-Aubert le 28.7.1881 et décédé à Kain – Un saint homme – Professeur au Collège Episcopal de Binche – Curé d’Acoz, prit sa retraite le 28 février 1954

françois FLEURQUIN 200

MARTIN Robert (1954) – Né à Wagnelée le 14.2.1911 et décédé à Frasnes-lez-Gosselies le 15.5.1986

DOUBLET Albert (de 1954 à 1975) – Né à Welkenrardt le 21.10.1909 et décédé à Gilly le 23.3.1991 –  Oblat de Marie Immaculée – Vicaire à Monceau-sur-Sambre – Aumônier du Centre d’Internement des Inciviques aux Anciennes Verreries Fourcault (1944) – Passé dans le clergé séculier – retraité comme aumônier à l’Hôpital de Jumet – Quitta la paroisse sans se préoccuper du remplacement afin de se garantir l’emploi d’aumônier

Albert DOUBLET 200

SCHMITZ (1975)

VERMORKEN Jean (1975) – De nationalité hollandaise – De l’Ordre des Pères Réguliers du Latran – Ancien curé de Fromiée – Membre de la Communauté de saint Augustin – N’assura le service que quelques dimanches et quitta la paroisse sans tambour ni trompette pour prendre la place d’aumônier à l’Hôpital Reine Fabiola de Montignies-sur-Sambre – Décédé en 1989

Dom Jean VERMORKEN 200

VAN LUAN Cao (de 1975 à 1984) – Né le 20.12.1914 et décédé en 1986 – Réfugié vietnamien – Entré au Grand Séminaire Saint-Sulpice à Hanoï en septembre 1933 – Ordonné prêtre à Hanoï le 8.6.1939 – Etudes universitaires de philosophie et lettres à l’Université de la Sorbonne à Paris de 1939 à 1947 – Retour au Vietnam en 1947 – Curé de Dunsa en 1948 et 1949 – Professeur de philosophie à Khain Dinh Hué, centre du Vietnam de 1949 à 1957 – Recteur fondateur de l’Université d’Etat de Hué de 1957 à 1964 –  Conseiller du gouvernement du Président Ngi Dinch Diem – Professeur à l’Université de l’Etat de Saigon – Membre du Conseil National de la Culture et l’Education – Conseiller du Gouvernement – Supérieur des prêtres et fidèles du diocèse de Vinh (Nord du Vietnam) – Réfugié en Belgique le 10.8.1975 – Nommé curé de Saint-Martin à Acoz le 14.10.1975 – A pris possession de la paroisse le lundi 27.10.1975 – reparti aux U.S.A. après sa démission le 31.8.1984 – Départ réel le 12.9.1984

Cao VAN LUAN 200

LAMOTTE Elie (de1984 à 1996) – Né en 1921 et décédé à Acoz en 1996 –  Religieux de la Congrégation des Pères du Saint-Esprit, Maison de Gentinnes

Père Elie LAMOTTE 200

*******

© Alain GUILLAUME – Janvier 2022.

Accident mortel à la rue de la Raguette

Le jeudi 21 octobre 1926, un camion descend la rue de la Raguette à Acoz. Une cinquantaine de mètres plus bas que l’embranchement de la rue des Ecoles, il quitte subitement la chaussée, escalade la bordure et va s’encastrer dans un bâtiment sis en retrait.

Raguette 1 640

Raguette 2 640

Après déblaiement, on retire le corps sans vie du malheureux conducteur. Il s’agit de Cyprien Joseph LOSSON, voiturier, né à Bouffioulx le 8 mars 1900.

Il avait épousé Lucienne COLLYNS, fille d’une famille nombreuse bien connue dans la localité. Le couple était les heureux parents d’une petite fille prénommée Augusta, âgée d’un an.

On ne connaît pas les circonstances de l’accident. Est-ce dû à une défaillance humaine ou mécanique ? On ne peut se prononcer.

Rue de la Raguette 640

——-

Le 18 mai 1946, Augusta LOSSON a épousé Michel GUILLAUME. Ils habitaient à l’actuelle rue de Moncheret, en face de « Optimode ». Le couple a eu deux enfants, Jeanine et Francis.

Quant à Lucienne COLLYNS, elle épousera en secondes noces Jules ANDRÉ. Ils étaient domiciliés à la petite maison attenante à celle de Michel et Augusta.

**********

Merci à Geneviève LUSIAUX pour son aide précieuse dans mes recherches.

© Alain GUILLAUME – Janvier 2022.