Le dernier train « voyageurs » en gare d’Acoz

En 1988, le « Village N° 1 Reine Fabiola » à Ophain fêtait son 25e anniversaire.

Ses responsables avaient lancé, un peu partout en Wallonie, une invitation pour organiser une journée avec défilé sur leur site, le but étant d’offrir un spectacle et porter un peu de joie et de bonheur à ces jeunes et moins jeunes qui n’ont pas la chance de connaître une vie ordinaire.

L’Association des Marches Folkloriques de l’Entre-Sambre-et-Meuse a répondu positivement et avait proposé une participation de plus de 1.100 Marcheurs.
Les réunions se succèdent avec les comités de Marche qui désiraient y participer. Une des questions primordiales était le transport. Michel PÂQUES, résidant dans notre village, conducteur à la S.N.C.B., lance l’idée d’un voyage en train. Il interpelle les responsables des Chemins de fer belges et tout se met en place très rapidement. Le départ sera donné de la gare d’Acoz. Et c’est ainsi que la ligne Châtelet-Givet allait revivre, ne fût-ce qu’une journée.

DERNIER TRAIN ACOZ retouché 840 - Copie

Acoz_Gare_21_mai_1988 840

 

TICKET NON PAYANT 600_InPixio

TICKET PAYANT 600_InPixio

Le rendez-vous est fixé le samedi 21 mai à 11 heures 20 avec un itinéraire bien précis, passant par Châtelineau pour la destination de Braine-l’Alleud.
Les compagnies de Marcheurs, dont la Sainte-Rolende de notre village, ont défilé tout l’après-midi. Le retour s’effectua sans problème, d’autant que la plupart des Marcheurs, conscients du devoir qui les attendait, devaient être au poste et en forme le lendemain pour fêter sainte Rolende.

RETOUR D'OPHAIN A POSTIAU 2 840

RETOUR D'OPHAIN A POSTIAU 3 840

RETOUR D'OPHAIN A POSTIAU 1 840

La gare d’Acoz était bien triste dans la soirée de ce 21 mai car à 19 heures 30 rentrait son dernier train et elle vivait ses derniers moments d’activité.

Anecdotes

Près de 90 zouaves ont répondu « présent » à cette manifestation, avec dans le cœur un brin de nostalgie lorsque le convoi arrive à hauteur de la défunte usine de Moncheret. Les conversations vont « bon train » et les commentaires fusent : « Wétèz, c’èst drolà dji bouteûs ! » (« Regardez, c’est là que je travaillais ! »), « Eh, wétèz, èl vîye baraque est toudis d’bout ! » (« Eh, la vieille baraque est toujours debout ! »)…

Le Comité d’Acoz a tout prévu : les cannettes de bière et soda sont du voyage … On déguste raisonnablement. Lors du défilé, quelques arrêts sont prévus pour désaltérer les braves soldats. Les minutes s’égrènent, que dis-je ! … les heures !

François BODART, l’homme discret par excellence, profite de l’un de ces arrêts pour satisfaire un petit besoin. Il choisit un endroit. Mais voilà le propriétaire des lieux, semblable à notre Lukaku national à son top niveau, lui administre un shoot bien placé qui, d’après les connaisseurs présents, était d’une fameuse puissance et d’une grande précision. François ne demande pas son reste et nous rejoint sans broncher.

Mais, il ignorait que la scène avait été vue. Le dimanche début d’après-midi, c’est le rassemblement pour la première salve au Château d’Acoz. Quelques copains lui offrent un coussin, l’accessoire idéal pour atténuer les douleurs occasionnées la veille.
Notre jardinier d’un jour jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus !

Un peu d’histoire…

Pour en connaître plus sur cette ligne de chemin fer, j’ai contacté Alain POSTIAU, passionné par le Chemin de fer et son histoire.

Voici son condensé :

  • La ligne 138 (Châtelineau – Florennes Gare de l’Est – 24 km) a été inaugurée le 14 juin 1855.
  • Le dernier train de voyageurs a circulé entre Florennes Central et Châtelineau le 9 mars 1959. Il s’agissait ce jour-là de la dernière circulation en autorail Brossel type 551 de la remise de Florennes Central ; personnel du dépôt de Florennes Central. Le lendemain, les autobus prenaient le relais de l’ensemble du service sur la ligne 138. (Pour info, les bus circulaient déjà en partiel depuis 1954 date à laquelle, la SNCB avait acheté 10 autobus City Liner de la firme van Hool et les avaient affectés à Florennes Central). Pour rappel, de juillet 1956 (dernier train de voyageurs en traction vapeur) jusqu’au 9 mars 1959, tous les trains de voyageurs sur la ligne 138 étaient assurés en autorail AR 551). Ensuite, les autobus ont pris le relais.
  • La fermeture au service « voyageurs » fut le 4 octobre 1960.
  • En mai 1983, un train spécial a conduit les élèves du Collège St-Augustin de Gerpinnes à Walibi. Michel PÂQUES s’y était investi et avait lancé l’idée d’un « Spécial Walibi « .
Dernier voyage 1 840
L’arrivée du convoi à Acoz-Centre, se dirigeant vers Gerpinnes.
Dernier voyage 2 840
Frédéric GUILLAUME n’a pas l’air impressionné.
dernier voyage 3 840
Le passage à Acoz-Centre.

Dernier voyage 4 840

 

  • Sur le tronçon Acoz-Châtelineau, le dernier train de voyageurs a été le « Spécial » mis en ligne pour le transport des Marcheurs ESM vers Ophain en mai 1988.
  • L’autorail AR 554.18 à Bouffioulx et à Acoz. Ces vues ont été faites le même jour. Date : antérieure au 21 mai 1988 mais je n’ai pas plus de souvenir. Il s’agissait d’un dernier voyage organisé par le PFT (Patrimoine Ferroviaire et Tourisme de Saint-Ghislain) avec leur propre matériel (association qui sauvegarde et restaure le matériel déclassé). C’est donc la dernière micheline. Il s’agissait d’un voyage spécial et non commercial (rappel : dernier commercial 9 mars 1959 en AR type 551).
MICHELINE Bouffioulx-centre 840
L’arrivée en gare de Bouffioulx.

Micheline Bouffioulx 2 840

Micheline pàn Bouffioulx 840
Le passage à niveau au lieu-dit « La Brockmann ».
Micheline Fonds d'Acoz 840
Dans les Fonds d’Acoz.
Micheline gare Acoz 1 840
Le passage à Acoz-Gare.

Micheline gare Acoz 2 840

  • La fermeture au trafic « marchandises » est intervenue le 1er juin 1991. Il n’y a plus eu de circulation après cette date sauf lors du démontage du tronçon  Acoz- raccordement Disteel en 1996.
  • Pour mémoire, le tronçon Acoz – Gerpinnes  a été démonté en 1986.

(Sources: Paul KEVERS : Belgische spoorlijnen).

Je tiens à remercier Alain POSTIAU, Christian DENEFFE et Anne MONDY pour leur  collaboration et le prêt de documents photographiques

 

© Alain GUILLAUME – Novembre 2018.

2 commentaires sur « Le dernier train « voyageurs » en gare d’Acoz »

  1. Olivier Guillaume Rosez :
    J’ai encore mon ticket de train

    Gégé Vwg :
    J’ai toujours les souvenirs

    Luc Dal :
    Très intéressant comme toujours ! Merci Alain !😉

    Michel Roland :
    Génial comme toujours, merci Alain 😉

    Philippe Maryse Salmon :
    Philippe Maryse Salmon Merci pour ces souvenirs Alain.

    Michel Robert :
    Magnifique Alain !

    Léon Debources :
    Splendide travail , j’étais présent que de souvenirs…!!!

    Maurice Vandersmissen :
    On voit même Freddy Mann ( bortel) qui remonte de la gare avec son tambour.

    Jean Louis Henriet :
    Bravo Alain !!! Un grand souvenir.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s